Des télévisions locales menacées

Ces dernières semaines, les mauvaises nouvelles se sont multipliées pour les télévisions locales qui subissent les restrictions budgétaires des collectivités. Cela a commencé par l’annonce de la fermeture de l’association Calaisis TV (par ailleurs adhérent de TLSP) dès cet été. La télévision de Calais, diffusée via les box et qui embauchait 6 salariés, ne bénéficie plus du soutien de l’agglomération.

Cette annonce a été suivie dans la presse, qui écrit parfois un peu trop vite, de l’état des difficultés de TLT (Toulouse), évoquant même sa fermeture. La mairie de Toulouse a finalement démenti  vouloir fermer la télévision mais souhaite lui fixer « de nouveaux objectifs d’audience et de recettes ». Ces objectifs seront précisés dans le nouveau contrat d’objectifs et de moyens.

Enfin, le groupe médias du Sud, qui édite les télévisions TV Sud et qui vient de se voir attribuer par le CSA la zone de Perpignan a menacé de déposer le bilan suite à la réduction de 500000 euros d’achats d’espace de la part du conseil régional de Languedoc-Roussillon.

TV8 Mont-Blanc a elle procédé à une augmentation de capitale et un changement de direction.

Share 'Des télévisions locales menacées' on Delicious Share 'Des télévisions locales menacées' on Digg Share 'Des télévisions locales menacées' on Facebook Share 'Des télévisions locales menacées' on Twitter Share 'Des télévisions locales menacées' on Email Imprimer cette page Imprimer cette page